Archives par mot-clé : Thierry Legault

Au dessus de nos têtes, l’ISS

Nos belles nuits d’été vont être encore l’occasion de voir passer l’ISS dans le ciel, un peu avant l’aube ou peu après le crépuscule. Ce qu’on peut voir du complexe orbital depuis le plancher des vaches, c’est un point très brillant, traversant la voute céleste en quelques minutes. Par temps clair, on peut la voir, même depuis les grandes villes, mais elle est souvent confondue avec un avion lorsque l’on ignore ce que c’est… A la différence près que sa lueur ne « clignote » pas !

Un passage de l’ISS dans le ciel reconstitué par l’assemblage de multiples prises de vue (d’ou les pointillés) © T. Credner & S. Kohle, AlltheSky.com

Pour prévoir ses passages, vous pouvez vous rendre sur www.heavens-above.com et rentrer vos coordonnées géographiques (ou bien utiliser directement ce lien, déjà paramétré pour les toulousains) Si vous êtes curieux, bien d’autres satellites sont visibles la nuit dans le ciel.

Il existe également quelques applications smartphones, avec parfois des interfaces plus conviviales (celle de Heavens Above est très riche mais assez austère aussi, j’en conviens). Une recherche par mot-clé avec « ISS » donnant de bons résultat dans les catalogues d’application disponibles.

« Hey Babe, elle vient juste de disparaitre au milieu du ciel !!! »

Oui, celà peut arriver ! En fait l’ISS ne produit pas sa propre lumière, elle réfléchit simplement la lumière du Soleil. Lorsque la station passe dans l’ombre de la Terre, cette lumière semble s’éteindre. l’ISS poursuit évidemment sa course, mais dans l’obscurité.

Au début je voulais faire un schéma pour expliquer. Et ça a donné ça. Désolé.
Au début je voulais faire un schéma pour expliquer. Et ça a donné ça. Désolé.

Le mois d’août sera l’occasion de voir passer successivement l’ISS et l’ATV, à quelque temps d’intervalle. L’amarrage du 12 août ne sera quant à lui malheureusement pas directement visible puisqu’il fera encore grand jour en France vers 17h.

A l’oeil nu, ce n’est certes qu’un point dans le ciel, mais lorsqu’on dispose du matériel adéquat, qu’on sait s’en servir, et qu’on a même les qualités pour le bidouiller un peu, on peut voir beaucoup plus ! En témoignent les clichés spectaculaires de Thierry Legault.

Prise de vue depuis le sol de la station spatiale lors de la mission ATV-2. Un astronaute est même visible sur le cliché ! Une première ! – (c) Thierry Legault

Pour avoir ce résultat, évidemment, il faut avoir un excellent niveau d’astrophotographie, et du matériel de qualité permettant de réaliser un suivi précis. Si vous vous lancez un jour là-dedans, n’oubliez pas qu’on ne progresse que petit à petit et que de telles images nécessitent un grande expérience du domaine. En conclusion de ce billet je vous conseille donc de vous balader sur le site de Thierry Legault (http://legault.perso.sfr.fr), qui est une véritable mine d’images époustouflantes.